Association crématiste de la Dordogne ACD24

Imprimer Imprimer

Editorial de février 2011


20 février 2011 par Jean

Chers amis, chers adhérents,

Voici un an, nous avions, au cours de notre dernière Assemblée générale, parlé d’un nouveau modèle de testament, tenant compte des restrictions législatives. Nous avons travaillé ce document. Pour tous ceux qui nous ont fait la demande, ainsi que pour ceux qui, après vérification, ne se trouvaient plus conformes à la législation, nous avons répondu par l’envoi du modèle de testament validé en Conseil d’administration. Vous aurez, à l’occasion de notre prochaine assemblée nous faire part de vos remarques ou difficultés d’interprétation. Il est bien évident que ce testament olographe fait foi pour le respect des volontés du défunt, où le soin à apporter à sa rédaction. L’association est à votre entière disposition pour toute aide que vous solliciterez.

L’année 2011, suite aux décrets et arrêtés parus en 2010, verra apparaître des débats sur les problèmes de pollution des crématoriums. Aucune étude à ce jour n’a été menée en vue d’une comparaison entre inhumation et crémation, malgré la demande que nous avions faite auprès de la Fédération. Nous devrons aussi analyser la manière dont seront utilisés les devis prévus par l’arrêté du 23 août 2010 portant définition du modèle de devis applicable aux prestations fournies par les opérateurs funéraires, sachant que dans les annexes décrivant les opérations funéraires, la distinction est très difficile à faire entre les opérations obligatoires et les prestations facultatives. Enfin le décret du 28 janvier 2011 relatif aux opérations funéraires fixe un certain nombre de règles en liaison avec le ministère de la Santé – les arrêtés sont à venir -, ainsi que des normes pour les actes de conservation des corps des défunts et les opérations de transport. Une réunion régionale est organisée le 18 février pour analyser ce décret et décider des suites à donner afin de veiller à ce que ces nouveautés n’entraînent pas des surcoûts disproportionnés sur le prix des obsèques.

Nous prenons acte et nous nous en félicitons, que la mairie de Bergerac ait pris la décision de poursuivre l’implantation du crématorium. La construction et l’exploitation du bâtiment pour les vingt-cinq années à venir ont été confiées à la “ Société crématiste bergeracoise ” dans le cadre d’une délégation de service public.
Jean Chabert

Laisser un commentaire

Propulsé par WordPress. Theme développé avec WordPress Theme Generator.
Creative Commons License