Europe, quand tu nous tiens…

1 mars 2014 | Les chroniques

Marie Moulène, directrice du pays Périgord Vert, J.G. Catherine Veyssy, vice présidente de la région Aquitaine en charge de la formation, Marie Grzechynka,directrice de l'Institut Supérieur de formation aux métiers du tourisme, et les indispensables interprètes...

Marie Moulène, directrice du pays Périgord Vert, J.G. Catherine Veyssy, vice présidente de la région Aquitaine en charge de la formation, Marie Grzechynka,directrice de l'Institut Supérieur de formation aux métiers du tourisme, et les indispensables interprètes...

M’avoir confié la gestion des fonds européens du Pays Périgord Vert relève de la plus grande imprudence. Il semble d’ailleurs que personne ne se soit bousculé pour prendre la présidence du LEADER Périgord Vert, et cette fonction m’est échue lors de la disparition de notre ami Michel Debet qui gérait, entre autres choses, ces fonds de main de maître. Rassurez vous tout de même, je n’ai ni détourné, ni gaspillé ce 1 M.500 000 euros, étant étroitement surveillé et utilement conseillé par une équipe dévouée et compétente. Trouver des porteurs de projet qui veuillent bien se lancer dans l’aventure périlleuse d’un dossier européen, les aider dans ces démarches, présenter leur dossier émergent devant une assemblée composée d’élus et de privés, le Groupe d’ Action Locale, puis le valider définitivement sous le regard plus que pointilleux des organismes instructeurs de l’ Etat qui surveille tout cela de très prés, voilà le travail que doit accomplir la petite équipe dédiée à cette tâche. Régis Hébert, Marie Cécile Mariaud travaillent sans relâche au bon déroulement des choses. Je ne sais plus quel homme politique disait “je suis leur chef, il faut les suivre”…

Les fonds LEADER sont dédiés depuis quatre ans à l’Accueil de Nouveaux Arrivants sur ce territoire vaste et vieillissant qu’est le Périgord Vert. Nouvelles personnes, nouvelles activités, coopération avec d’autres GAL Français ou étrangers, et veille toute particulière à la qualité de l’eau ont permis d’aider financièrement bien des projets : création d’un Réseau Local d’ Accueil à la porte duquel tout candidat à l’installation en Périgord Vert peut venir frapper et où Cécile Menu se mettra en quatre pour lui donner tous les renseignements souhaités, aide au monde agricole des Réseaux de Fermes Ouvertes , du Réseau d’ Accueil à la Ferme, aide à la formation d’entrepreneurs, aide au monde culturel depuis le festival des Guitares Vertes jusqu’au grand évènement occitan Paratge en passant par le Carnaval du Ruban Vert, au Pôle Expérimental des Métiers d’ Art de Nontron, participation au PER cuir, travail de coopération avec l’Italie sur la truffe, et bien d’autres encore. Plus récemment s’est ouverte une ligne permettant l’aide aux maisons médicales, aux crèches, aux maisons d’ assistantes maternelles.

Il ya parfois des temps forts où l’ Europe cesse d’être une abstraction ou une simple vache à lait… En témoignent les Universités Rurales Européennes dont la Dordogne a reçu en novembre dernier la 11° édition. Une partie des congressistes a parcouru le Périgord Vert, visitant la célèbre maison Repetto à Saint Médard d’Excideuil , et l’ Ecocentre du Périgord à Saint Pierre de Frugies. Là nous avons pu échanger nos expériences avec une délégation polonaise, qui nous a présenté par la voix de Maria Grzechynka, directrice de l’Ecole Supérieure d’ Ecologie et de Tourisme la création de cette structure de formation supérieure en milieu rural dans le sud de la Pologne. Et j’ai du, au nom du LEADER, m’exprimer sur le thème “Création et maintien des activités en milieu rural, éléments clés de la cohésion sociale.” Tout un programme ! Un peu moins formelle, la rencontre en décembre avec la délégation italienne du Pays Piceno a concrétisé plusieurs mois de travail interfrontalier à l’initiative du groupement des Trufficulteurs de Mareuil et de Brantôme, sur la valorisation commune de la truffe, de ses préparations, de sa commercialisation (voir sur ce site l’article d’avril 2012). La venue des Italiens à Brantôme a répondu au voyage des Périgourdins en Italie quelques jours plus tôt, et à côté des séances de travail, a donné lieu à de joyeuses festivités !

Oui l’Europe existe, je l’ai rencontrée !

Le président du Groupement d' Action Locale Périgord Vert et Domenico Gentili, son homologue du GAL italien du Piceno

Le président du Groupement d' Action Locale Périgord Vert et Domenico Gentili, son homologue du GAL italien du Piceno


Petit geste périgourdin par jeaneve24

1 commentaire à Europe, quand tu nous tiens…

très bon article ! Merci à l’auteur !

A propos

Jean Ganiayre, Conseiller Général du Canton de Brantôme,

Président de la 3°Commission (Sociale),

Président du Bureau de la Commission Locale d’ Insertion du Nontronnais.

Membre de la Commission des Droits à l’Autonomie des Personnes Handicapées,

Membre du Conseil d’ Administration de l’Agence Culturelle Départementale,

Membre du C.A. du Conservatoire à Rayonnement Départemental (Ancienne Ecole de Musique),

Membre du C.A. de Ciné-Passion.

Et ce n’est pas tout !

Président du G.A.L. Leader du Périgord Vert (fonds européens),

Vice-Président du Pays Périgord Vert.

Et…

Délégué à la Langue et Culture occitanes,

Délégué aux affaires médicales,

Membre de la Commission Préfectorale Nature, sites et Paysages.

Je crois que c’est tout. (et puis bien sur, membre des Conseils d’ Administration des trois établissements médico-sociaux du canton : Maisons de retraite de Brantôme et Bourdeille, Foyer d’Accueil La Prada à Bourdeille).

 

juin 2017
L Ma Me J V S D
« mai    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Catégories

Archives

Visitors Online